Plus de 250 bouteilles à la vente aux enchères du CFA ! Après le succès des quatre premières éditions, la nouvelle équipe de l’association des BTS technico-commercial vins et spiritueux du centre de formation d’apprentis (CFA) de Beaune a organisé la cinquième vente aux enchères privée.

C’est vendredi 5 Mai, à l’amphithéâtre du centre de formation pour la promotion agricole (CFPPA) de Beaune que les cinq étudiants de la formation ont réalisé leur projet de l’année.

ventes2017

Les cinq organisateurs de la vente aux enchères : Mathilde, Claudine, Mathis, Justine et Jeanne.  Photo Christina BRUN

Encadrés par leur professeur de communication marketing, les élèves ont accueilli les participants. Des produits très différents ont été présentés, d’une valeur comprise entre 15 € et 450 €.

Le bénéfice obtenu sera partagé et réparti entre deux associations, Une lame pour courir et l’Association nationale de narcolepsie cataplexie et d’hypersomnies rares (ANC).

Christelle Rousset est professeure de viticulture au CFA de Beaune. En parallèle, elle s’implique lors de cette rencontre : « Nous avons beaucoup de chance d’avoir des élèves vraiment motivés par l’événement. Les anciennes promotions ont fait dons de bouteilles et ce sont les étudiants qui ont choisi les associations bénéficiaires. La somme récoltée permettra de fournir des lames de course aux enfants amputés. Déjà, l’année dernière, cinquante enfants ont été équipés grâce aux donations, tandis que des champions paralympiques sont venus voir les jeunes pour échanger avec eux. Autant dire que la vente aux enchères est une réelle preuve de solidarité de la part des élèves ».

L’ANC, quant à elle, vise à rompre l’isolement chez les jeunes souffrant de troubles du sommeil. « Nous nous finançons uniquement grâce aux cotisations des adhérents. Pourtant, de plus en plus de jeunes sont touchés par l’hypersomnie et la narcolepsie. Notre but est d’organiser des séjours pour leur permettre de se rencontrer, d’échanger et de s’accepter. Parallèlement, nous essayons d’aboutir à une reconnaissance réelle de cette maladie chronique peu connue. Ainsi, nous espérerons pouvoir améliorer la scolarité des enfants », confie Bernard Massot, président de l’ANC.

 

Source : Le Bien Public - Samedi 6 Mai 2017

 

 

 

   100nature web
 chloro  FranceFSE RVB  LogoBFC2016
   LOGO VIGNOBLESETDECOUVERTES Quadri